You are currently viewing Ettore BUGATTI

Ettore BUGATTI

« Rien est trop beau, rien est trop cher »

Ettore BUGATTI

Dans une citation, il disait d’un concurrent ; « Monsieur BENTLEY ; Il construit des camions rapides. »

Ettore BUGATTI

Ettore BUGATTI (1881-1947).

Statue en bronze conçue par Marièle GISSINGER en 2009.

Commande de la ville de MOLSHEIM, elle a été réalisé à partir de documents d’époque. Cette oeuvre originale rend hommage au constructeur automobile Ettore Isidoro Arco BUGATTI (MILAN, 1881-Paris, 1947), à l’occasion du centenaire de son installation à MOLSHEIM-DORLISHEIM.

Figures emblématiques d’une époque exaltante de développement de l’automobile, Ettore BUGATTI et, plus tard, son fils Jean ont crée des voitures d’exception tant par leur conception mécanique innovante que par l’esthétique avant-gardiste de leur carrosserie.

Entre 1909 et 1939, le « Patron » construit près de 80 types d’automobiles différents et dépose plus de 1 000 brevets techniques pour améliorer ses bolides, sans oublier ses réalisations aéronautiques, maritimes et ferroviaires.

BUGATTI TYPE 35 GRAND PRIX. Sculpture en bronze réalisée par François CHEVALLIER.

Lancée en 1924, la voiture de course Type 35 est la BUGATTI la plus mythique. Elle incarne encore aujourd’hui la puissance et l’élégance de la légendaire lignée des « Pur-Sang ».

Le design de BUGATTI

De 1924 à 1931, sont construits pas moins de 210 exemplaires de la Type 35 et de ses variantes (Type35T, 35B, 35C et Type 39), qui atteignent des vitesses de pointe de 200km/h.

En 1926, année particulièrement faste qui voit BUGATTI devenir champion du Monde, la Type 35C bat 47 records et gagne 351 premières places.

Entre 1911 et 1945, les millers de victoires remportées par les voitures BUGATTI forgent leur réputation et font la renommée internationale de l’usine de MOLSHEIM.

Les inventions techniques, les plus avant-gardistes, qu’imagine Ettore BUGATTI lui permettent de concevoir la plupart de ses réalisations comme des oeuvres d’art. Un siècle plus tard, il peut toujours être considéré comme l’un des précurseurs de l’esthétique industrielle et du « design » moderne.

Bugatti t57 sc Atlantic de 1938

DANS LE RETRO : 110 ANS D’HISTOIRE BUGATTI

Pour la petite histoire, le fils d’Ettore, Jean le rejoint en 1926 en tant qu’ingénieur, designer « libre-penseur ». Ayant grandi dans une famille d’artistes visionnaires, ses créations automobiles étaient exceptionnelles osant briser les normes et les conventions. Il influença la forme et le style de BUGATTI à l’ère moderne.

Malheureusement le 11 Août 1939, à l’âge de 30 ans, il meurt tragiquement dans un accident de voiture non loin de l’usine BUGATTI.

La mort de Jean Bugatti expliquée par Robert Aumaître Histoire de Bugatti

Laisser un commentaire